No Announcement posts

3. De 1945 à nos jours.

Annexe 5 : Comité

Comité composé le 4 novembre 1945 :
Président : Achille VAN WOLPUT
Vice-président : Dieudonné GOFFARD
Trésorier : Marcel VANBENEDEN
Trésorier adjoint : Albert MOONEN
Secrétaire : Albert ANDRIEN
Secrétaire adjoint : Raymond DOSSIN
Commissaires : Georges MORDANT

Jean MASSIN
L. BOULANGER
M. MEECKERS
Charles PEROT
Jean-Pierre PEROT
Laurent NIHON
C. LONGLE
Théo COLLETTE
Pierre ROSA

Ont rejoint le comité :
en 1946, Willy MOSER
en 1947, Pierre DUCHESNE, Léon GERMAIN, Edouard MARCHAND
en 1948, Georges CLAESSENS

Lors de la Saint-Georges 1949, Achille VAN WOLPUT, président de la Section des Jeunes Bleus, remet à la Compagnie un drapeau offert à l’occasion des cinquante ans d’existence de cette section. Ce drapeau « riche et somptueux » a été confectionné par une célèbre maison brugeoise qui l’a exécuté d’après un dessin original de l’artiste-peintre Marcel Jaspar, de Liège : « Il représente un arbalétrier du XIVème siècle clamant la victoire sur les remparts de notre bonne ville, en brandissant son arme vers le ciel et en appelant notre bon peuple aux joies et réjouissances ».

Durant les années 1950 et 1960, le bal des Jeunes Bleus qui se déroule le dernier dimanche de décembre, puis au réveillon, rencontre un succès certain. Un orchestre, parfois jugé trop moderne (sic !) par les plus anciens, l’anime souvent jusqu’à l’aube. Son attrait va cependant diminuer en raison de l’évolution de la société et des multiples distractions qu’elle offre désormais.

En 1956, le major Marcel VANBENEDEN insiste beaucoup pour que les jeunes gens de 14 à 17 ans « trouvent une place dans nos cortèges car ils sont trop grands pour marcher dans le corps des cadets et trop petits pour l’Etat-Major du Roy … On pourrait même leur donner un titre par exemple Aspirant major et former un groupe de tous ces aspirants ».

Cette suggestion est accueillie avec enthousiasme et le groupe des « Aspirants majors » est formé pour la première fois à la Saint-Georges 1956. Il est placé à la fin du cortège et est précédé d’un nouveau drapeau bleu, jaune et blanc avec franges argentées, porté par un aspirant major.

Le groupe est fermé par trois porteurs d’arbalètes. Le Conseil général charge le major VANBENEDEN de la confection du nouveau drapeau. Les choses vont vite : le 29 avril, un nouvel étendard dessiné par la major RONDAY « nous a été généreusement offert par notre dévoué major Georges DOSSIN. Ce drapeau présenté au nom du donateur par son filleul, le major Georges CLAESSENS, prendra rang dans nos cortèges en tête du nouveau groupe des aspirants majors et il constituera un témoignage de la générosité de la famille DOSSIN-LENOIR ».

Pour le commun des mortels, ce drapeau devient l’enseigne des Jeunes Bleus.

En mars 1960, les cadets Maurice DOSSIN et René PAULISSEN posent la première pierre du perron érigé place du Marché, offert à la ville de Visé à l’occasion des fêtes du 650ème anniversaire de la Compagnie.


Dans les années 1960, 1970 et 1980, les Jeunes Bleus organisent un Oberbayern qui rencontre un grand succès. La qualité de l’orchestre prestataire ainsi que celle de la bière offerte aux fêtards y étaient pour beaucoup !

Par ailleurs, à partir des années 1980, une soirée brochettes a lieu fin août ou début septembre, selon un thème qui varie d’année en année. En fonction de celui-ci, les Jeunes Bleus reçoivent les nombreux convives, revêtus du déguisement approprié.

Pour les fêtes du 675ème anniversaire, en 1985, la section prend en charge la confection d’une bannière qui remplace le « drapeau des Dames » (motif central : saint Georges terrassant le Dragon), en très mauvais état.

Commande est passée auprès d’une firme de Charleroi pour un drapeau en soie, coûtant 37.000 francs.

Les Jeunes Bleus se chargent également de l’organisation du bal de gala et réalisent un film sur les festivités de 1985. C’est ce film que l’on a pu visionner lors des Journées souvenirs de juin 2015.


En 2000, la Compagnie célèbre le centenaire de la Section.

Le colonel Léon GERMAIN est désigné en qualité de coordinateur de l’événement qui se déroulera, en raison des circonstances (incendie du local en octobre 1997), dans les locaux du Centre culturel.

Celui-ci accueillera une exposition, une initiation au tir à l’arbalète est prévue ainsi que la projection d’une cassette vidéo, un petit livret reprenant les points forts de l’histoire des Arbalétriers est édité à cette occasion, mais il ne retrace malheureusement pas l’histoire de cette section.

Beaucoup de personnalités participent au vernissage de l’exposition qui remporte un franc succès : de nombreux visiteurs et dix-sept classes scolaires vont la parcourir.